Célébrations des messes
Après ce 29 octobre 2020 au soir, mesures sanitaires : actualité.
Paroisse Saint Louis
Communauté des Enfants de Padre PIO : Facebook @ceppchoisy
Paroisse Saint Leu Saint Gilles : YouTube @saintleusaintgillesthiais
Doyenné

III – Contempler

Lire nous a conduit à découvrir ce que dit le texte. Méditer nous a permis d’entrer dans l’actualité vivante de la parole. Contempler nous permet de faire un arrêt sur image sur Celui qui désire entrer en dialogue avec nous.

Comme l’a dit le pape émérite Benoît XVI dans Verbum Domini (N°12) : « La Parole n’est pas seulement audible, elle ne possède pas seulement une voix, maintenant la Parole a un Visage qu’en conséquence nous pouvons voir : Jésus de Nazareth. »

Prenons le temps dans nos maisons de faire silence pour laisser sa Parole résonner en nous, pensons aussi à la partager avec d’autres, différentes manières sont possibles, prenons aussi le temps de le contempler dans
l’Eucharistie et l’adoration eucharistique pour qu’à son école nous apprenions à nous donner aux plus fragiles.

Je suis le Pain de Vie (Jn 6, 34)

« C’est en devenant Jésus qu’on peut devenir pain et on devient Jésus en s’efforçant de conquérir cette ressemblance non en luttant contre, car on devient nourriture pour les autres dans la mesure où on cesse d’être sa propre nourriture. C’est dans la mesure où on entre vraiment en communion avec Jésus qu’on peut devenir le pain de vie. » (Madeleine Delbrêl in « l’éblouie de Dieu » p.111 édition Nouvelle Cité)

Madeleine Delbrêl, cette femme d’Ivry sur Seine, sera bientôt béatifiée nous l’espérons, la cause avance.
Le 17 octobre se vivra la bénédiction et l’inauguration, après de grands travaux, de la Maison qui fut aussi celle de ses équipières, je présiderai cette célébration en présence de Monsieur le Maire d’Ivry, des autorités
civiles et religieuses, et de nombreux amis de Madeleine, d’Ivry ou d’ailleurs.

Madeleine Delbrêl a découvert la présence de Dieu et de Jésus dans les rues, dans la vie ordinaire en méditant l’Évangile. Sa Bible est un véritable herbier, d’où a jailli sa proximité et son prendre soin des milieux populaires, des plus fragiles.

Elle a beaucoup aimé notre maison Église, elle a souffert pour elle, tout en poussant très loin ses frontières au cœur du monde.

Seigneur,
Donne-nous aussi cet attachement viscéral à la  Parole de Dieu, l’Évangile.
Donne-nous de savoir à la fois contempler le visage de Jésus dans la lumière et sur le visage des plus vulnérables, des plus pauvres.
Donne-nous de rendre notre Église plus belle par notre engagement auprès de ceux qui ne trouvent plus leur place dans la société.
Donne-nous de partager à tous la joie qui nous habite, celle d’être aimé de toi dans ce monde inquiet pour son avenir.

Nous vivrons cette méditation d’Évangile en trois temps, caractérisés par trois verbes d’action : lire, méditer, prier ou contempler.

Bâtir sur le roc