Célébrations des messes
Paroisse Saint Louis : célébrations estivales en prenant toujours en compte ces mesures sanitaires
Communauté des Enfants de Padre PIO : Facebook @ceppchoisy
Paroisse Saint Leu Saint Gilles : YouTube @saintleusaintgillesthiais

Christ ressuscité est présent !

Chaque jour de cette semaine nous offre une rencontre du Ressuscité dans les évangiles.

Celle d’aujourd’hui (Jean 20,11-18) est un morceau d’anthologie de délicatesse.

Jésus ressuscité s’y donne à reconnaître dans le doux prononcé d’un prénom, » Marie », qui dit la qualité d’une relation. Mais celle-ci a encore à être purifiée, dégagée d’un trop grand attachement qui risquerait de figer le lien au Christ dans un passé révolu et empêcherait de vivre le présent du don de Dieu toujours neuf. Jésus invite donc Marie-Madeleine (et nous avec) à ne pas le retenir tel quel l’a expérimenté jusqu’à présent, mais à lui faire confiance et à le laisser œuvrer, autrement mais sûrement, depuis le Père, même si cette action lui échappe. En définitive, il s’agit pour elle, comme pour nous, d’embrasser un tout autre point de vue dont nous n’avons pas la maîtrise, le point de vue du Père. Il n’est pas au bout de nos raisonnements, il nous est offert dans la confiance absolue.

La rencontre de demain, en Luc, 24.13-35, nous invite à reconnaître présent à notre vie celui qui rend le cœur brûlant, malgré l’apparente victoire de la mort. Ce n’est pas un luxe en ces temps incertains où nous pouvons avoir une certaine propension à ne voir que la noirceur des choses et des événements. Puissions-nous nous laisser retourner (c’est le sens du mot convertir) par cette présence unique qui se dit dans la rencontre et le partage, comme les deux disciples qui font volte-face pour retrouver, joyeux de leur rencontre, leurs amis à Jérusalem !

A défaut de pouvoir le reconnaître, présentement, dans le partage du pain eucharistique, dont nous sommes momentanément privés, rien ne nous empêche de goûter sa présence dans tous les autres « pains » du partage, ne serait-ce que celui de 20 h à nos fenêtres. Les beaux gestes ne manquent pas en ces jours de confinement : jeunes de quartiers difficiles qui font des courses pour celles et ceux qui ne peuvent prendre le risque de sortir de chez eux. Initiatives de commerçants, de particuliers, en direction des soignants… Où sont amour et charité (on peut rajouter solidarité), Christ ressuscité est présent !

Père Dominique

14 avril 2020