Célébrations des messes
A compter de mars 2022, mesures sanitaires encore en vigueur : actualité.
Paroisse Saint Louis
Paroisse du Saint-Esprit : Facebook @ceppchoisy
Paroisse Saint Leu Saint Gilles : YouTube @saintleusaintgillesthiais
Paroisse Saint-Louis

Messe des Catéchumènes -Témoignage de Marguerite –

L’accompagnement au catéchuménat se fait dans le cadre du Doyenné.
Dimanche 27 février sur Saint Louis, a été célébré une messe animée par les catéchumènes.
Voici un témoignage lu devant l’assemblée :

Ce que communier au corps et au sang du Christ nous a révélé pour notre foi et dans notre vie de chrétien. 

Témoignage de Marguerite.

Bonjour à tous,
Je suis Marguerite N’DOLI, catéchiste CE2, j’ai l’honneur de partager avec vous ce que j’ai ressenti et vécu en communiant au Corps et Sang du christ, Ce que cela m’apporte dans ma Foi et ma vie chrétienne.

Tout d’abord permettez-moi de vous lire un extrait de l’Evangile de Jean 6 : 51-58 dans lequel Jésus dit :

« Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour ».

Cette Parole, lorsque je l’entendais avant mon baptême, me mettais dans l’inquiétude, elle retentissait dans mon cœur comme une mise en garde ! et au même moment ! j’entendais au fond de moi, ne t’inquiète pas ! prends le temps ! Dieu nous aime tous.
Pourtant, je savais qu’il ne fallait plus attendre, communier était devenu pressant dans mon cœur, l’amour de Dieu ne devait plus être un prétexte pour vivre continuellement l’atermoiement et prendre le temps de se convertir.

Pendant cette période de questionnement, je ressentais une forte attirance, une soif lorsque je voyais les autres baptisés, s’avancer à la table du Seigneur, ce manque, cette envie de communier est devenue tristesse, le regret des années de catéchisme inachevées.
L’attente du baptême trop longue à mes yeux pour devenir véritable amie du Christ. Il me fallait vivre ce moment de partage, cette communion d’intimité personnelle avec le Christ, le sentir encore plus proche de moi.
Arrivée au Baptême est simple pour d’autres, mais chemin difficile pour certains Demandez au Seigneur de vous donner cette grâce comme, il le dit dans Jean, 6:44 et 16:24 

« Personne ne peut venir à moi si le père qui m’a envoyé ne l’attire ».

« Jusqu’à présent, vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit complète ».

Oui ! ma joie est parfaite, depuis que je suis née par le Baptême, je peux m’approcher de la sainte table, communier au Corps et Sang du Christ, me sentir revivre et garder la vie d’enfant de Dieu, grandir spirituellement chaque jour et avoir cette PAIX si spéciale, cette assurance au fond de moi.
L’Eucharistie reçue régulièrement me remplit, me donne force, fierté d’avoir fait le bon choix, heureuse de prendre part à la Sainte nourriture donnée par Dieu aux hommes afin qu’ils vivent de lui et reçoivent Jésus en personne.
Désormais, de façon nouvelle, je puise ma vie dans celle du Christ, l’ami secret, unité que plus rien et personne ne peut séparer. J’appartiens aux membres du Christ, à la grande famille chrétienne.

Je crois fermement que le Christ me donne à manger et à boire de son Corps et son Sang à travers l’Eucharistie, pour s’unir à moi, vivre ma vie avec moi, et je veux à mon tour, apprendre à vivre sa vie, m’adresser à Dieu avec confiance et lui dire ma reconnaissance.
Pécheur ! je le suis, loin de lui, je ne peux rien, Mais avec la foi, cela devient possible, car plus nous avons la foi en Dieu plus sa divinité en Nous augmente.

Poser des actes dans la foi est la seule chose qui plait à Dieu et le glorifie. Ainsi, Dieu est au centre de tout et il agit dans l’impossibilité de l’homme.

Jacques explique que pour être justifiés aux yeux des hommes, les œuvres sont nécessaires. (v. 24 ; 1 Jean 3:10; 1 Jean 3.7-10).

« Ce n’est pas la racine, mais le fruit qui permet de juger de la qualité d’un arbre. »  (Luc 6:43-44, Luc 6:39-45).
« Comme le corps privé de souffle est mort, de même, la foi sans les œuvres est morte. « (Jacques 2:14-24.26).

Que notre foi exprime nos actes comme le pape François nous le demande, selon lui, le tort causé à l’église n’est pas l’effet de ses adversaires mais des chrétiens attiédis. Ne soyons pas des chrétiens attiédis, oublieux de la mission que Christ nous demande.
Nous sommes donc appelés à devenir dans la vie ce que nous avons reçu (l’Eucharistie), c’est-à-dire imiter le Christ.

C’est ainsi, qu’après mon baptême ; je me suis dit, comment répondre et suivre, servir Dieu et mes Frères, en faisant les bonnes actions du chrétien comme le Christ nous le demande ?
Car, poser des bonnes œuvres pour montrer sa foi, aux yeux de Dieu avec amour et joie, seront celles qui témoigneront pour Nous et feront vivre l’église du Christ.

Cette décision n’est pas du tout facile à prendre, la crainte de ne pas être à la hauteur, de ne pas trouver sa place, de ne pas avoir du temps à consacrer. Mais pousser par l’Esprit Saint, cela devient possible, il suffit de dire « OUI » sans calcul et se laisser porter.

Il est vrai que les chrétiens sont eux aussi, des hommes qui trébuchent sur le chemin de la vie, mais ils se savent saisis par l’amour de Dieu, ils se relèvent, sont guéris, consolés.
Accrochés à Christ par l’Esprit Saint, ils auront la force nécessaire pour participer à la vie Eucharistique. Car Dieu appel chacun de manière particulière à s’insérer au milieu des autres par les différents :

✓ Services d’églises.
Trouver sa place dans l’église et la société. C’est porter du fruit en servant Dieu et les autres, devenir missionnaire du Christ. Cela rend heureux ! et fait grandir en vous l’amour. Et enfin, C’est aussi tracer sa propre route dans un engagement durable jusqu’à la vie éternelle car notre être entier est fait pour le don de soi.

Que Marie notre mère très sainte, nous aide à comprendre le don du baptême afin que notre cœur s’ouvre de plus en plus à cette grâce qui est une invitation à la sainteté.

Amen !