Célébrations des messes
A compter de mars 2022, mesures sanitaires encore en vigueur : actualité.
Paroisse Saint Louis
Paroisse du Saint-Esprit : Facebook @ceppchoisy
Paroisse Saint Leu Saint Gilles : YouTube @saintleusaintgillesthiais
Paroisse Saint-Esprit

Homélie Saint – Esprit

Noël 2021

HOMÉLIE DE NOËL à la Paroisse du SAINT-ESPRIT

Chers frères et sœurs,
Si j’avais à intituler cette homélie je lui donnerais comme titre: Les quatre gestes de Noël

Mais, pour commencer, savez-vous vraiment ce que signifie Noël ?

C’est un vieux mot de notre langue qui signifie « naissance »…
Il s’agit bien sûr de la naissance de Jésus.

Alors Noël, c’est l’anniversaire de Jésus?
En quelque sorte: c’est d’ailleurs pour cela qu’il y a du monde qui se réunit, famille, amis comme pour notre anniversaire.
C’est pour cela que l’on mange ensemble, qu’il y a des gâteaux, des bougies, de la lumière…, comme pour notre anniversaire.
Je ne parle pas des cadeaux!
Mais cet anniversaire est malgré tout un peu particulier car lorsque je célèbre, lorsque nous célébrons notre anniversaire il y a notre famille proche et des amis que l’on a vraiment envie d’avoir avec soi tandis que ce soir ici comme dans toutes les églises du monde on célèbre partout l’anniversaire de Jésus et la famille est immense sur les cinq continents. C’est donc un personnage fameux, important qui nous réunit, me direz-vous. Oui, mais il y a encore plus.
Jésus est célébré partout comme aucun roi, aucun leader ne l’est sur terre parce qu’Il est le Fils de Dieu.

Attention: voici mon premier geste que je vous propose: quand nous prions seul, quand nous entrons dans une église, quand nous commençons la messe ou une autre célébration, quand nous bénissons quelqu’un nous faisons un geste qui s’appelle le signe de la Croix. Ce très beau geste nous apprend en fait qui est Jésus. Il est le Fils de Dieu…, le Fils du Père éternel. Il est parfaitement uni à son Père et à l’Esprit Saint:au point que ces trois-là ne font qu’un: « Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit »! Oui, Jésus est Fils éternel; depuis toujours car le Père donne sa vie par amour à son Fils qui Lui la reçoit et Celui qui est le trait d’union de cet amour partagé, c’est l’Esprit Saint.
Faisons donc ensemble ce premier geste si vous le voulez bien… C’est peut-être celui que nous connaissons le mieux mais qui peut nous sembler aussi un peu mystérieux. Pourtant, c’est comme la carte d’identité de Dieu qui n’est pas un bloc de béton puisqu’Il nous dit de cette façon-là qui Il est véritablement.

Venons-en au deuxième geste: c’est celui de lever nos bras et nos mains. C’est de cette façon que les premiers chrétiens priaient comme on peut le voir encore sur les dessins qui ornent les catacombes à Rome. En faisant ce geste vers le Ciel d’où vient Jésus -puisqu’Il vient de son Père qui est dans les cieux- nous Lui demandons de venir ce soir ici dans cette église et partout dans le monde comme il est venu il y a plus de deux-mille ans. Ça sert à quoi de faire ce geste puisque Jésus est déjà venu? Je pourrais vous dire: ça sert à quoi de fêter un anniversaire puisque l’on sait que la personne célébrée est déjà née! Ça ne sert à rien sauf que c’est important pour ne pas perdre la mémoire et pour être heureux de savoir que Dieu est venu sur terre en Jésus son Fils. C’est pourquoi on peut faire ensemble ce geste et dire au Seigneur: « Viens Seigneur sur notre terre! Viens Jésus nous avons tant besoin de Toi! »

Quel est le troisième geste? C’est celui de chercher, de trouver notre cœur et de placer dessus notre main… Je ne suis pas en train de vous faire un cours d’anatomie car nous savons tous déjà que notre cœur bat et que c’est le signe que nous sommes bien vivant… Moi, je crois que mon cœur qui bat et que je ne vois pas est plus qu’un organe de mon corps. C’est le signe que cette personne vivante que je suis a, en elle, déposé le mystère de la vie. Depuis que Jésus est venu sur la terre nous savons parfaitement que non seulement il voulait naître en étant attendu par une maman exceptionnelle qui s’appelle Marie et par un père attentif qui s’appelle Joseph. Mais il veut continuer de naître dans chaque personne humaine qui croit en Lui, qui veut apprendre à vivre et à aimer comme Lui. C’est pourquoi en plaçant ma main sur mon cœur je me souviens que je suis habité par Dieu et que Jésus veut rester en moi par sa Parole si bonne, par le pain de la messe si essentiel, par ma foi que je Lui accorde qui est si importante.

Quel va être mon quatrième geste? Ce sera celui de tendre ma main. Ce soir et demain nous allons échanger des cadeaux. Nous tendrons notre main pour donner et recevoir. C’est très beau et c’est un beau symbole qui rejoint la main tendue de Jésus qui savait si parfaitement se rendre disponible aux autres pour s’intéresser à eux positivement, leur donner de l’affection, du courage. Depuis Jésus nous savons que là est la recette du bonheur! En ce moment il n’est pas recommandé de tendre la main puis de la serrer. Alors on joue des coudes, on appuie son poing sur le poing du voisin… Je vous propose de tendre votre regard vers un voisin, une voisine, un membre de votre famille ou un inconnu ce soir ici et de penser à le faire dans les jours qui viennent. Ce regard posé, comme la main tendue, brise l’indifférence et traduit l’amour que nous souhaitons partager et qui nous vient de très haut…

Alors, je vous résume les quatre gestes:

-Le geste de la Croix de Jésus le Fils éternel né du Père avant tous les siècles: Dieu qui se donne…

-Le geste des mains qui se lèvent pour accueillir le cadeau du Ciel qu’est Jésus.

-Le geste du cœur qui bat pour nous rappeler combien Dieu veut venir habiter en nous.

-Et, enfin, le geste de la main tendue car les amis de Jésus ne sauraient oublier que ce geste les définit puisqu’ils ont appris cela de Jésus.

Amen.

Joyeux Noël!

Père Stéphane AULARD