Célébrations des messes
Paroisse Saint Louis : célébrations estivales en prenant toujours en compte ces mesures sanitaires
Communauté des Enfants de Padre PIO : Facebook @ceppchoisy
Paroisse Saint Leu Saint Gilles : YouTube @saintleusaintgillesthiais

Marie en ce mois de mai – Réflexions Bibliques (1)

…. » Ma curiosité m’a conduite à rechercher les racines bibliques de Marie. Je te livre le premier volet. J’annonce le suivant à la fin de cet épisode. Peut-être y en aura-t-il d’autres…. »….

Geneviève


Les racines bibliques de Marie de Nazareth

Depuis bien longtemps, l’église catholique honore Marie pendant le mois de mai. Connaissons-nous ses ancêtres bibliques ?

Les annonces de naissances au début de l’évangile de Luc, celle de Jean ‘le Baptiseur’ et celle de Jésus, font le lien entre Marie, Elisabeth et la tribu de Lévi, plus précisément les descendants d’Aaron : « Aux jours d’Hérode, roi de Judée, il y eut un prêtre nommé Zacharie, de la classe d’Abiya ; sa femme était une descendante d’Aaron, et son nom était Elisabeth. Tous deux étaient justes devant Dieu et suivaient d’une manière irréprochable tous les commandements et les ordonnances du Seigneur. » Ainsi Luc présente-t-il, dès les versets 5 et 6 du premier chapitre de son évangile, la famille de Marie. L’existence d’un lien de parenté entre les deux femmes est évoquée au verset 36, par l’ange qui visite Marie après avoir visité Zacharie : « Elisabeth, ta parente, a elle aussi conçu un fils dans sa vieillesse : celle qu’on appelait femme stérile est dans son sixième mois. »

Zacharie est un prêtre de la ‘classe d’Abiya’, Marie et Elisabeth sont des ‘descendantes d’Aaron’ : que signifient ces termes ? Remontons le fil du temps et des ancêtres.
Dans le livre de l’Exode, chapitre 2, verset 1, on lit : « Un homme de la maison de Lévi alla prendre pour femme une fille de Lévi ». Lévi est un des douze fils que Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, engendra de ses deux épouses Léa et Rachel et de leurs servantes Bilha et Zilpa.
Ces fils ont donné leurs noms aux douze tribus d’Israël, Israël étant le deuxième nom de Jacob.
Continuons la lecture du livre de l’Exode, chapitre 6, versets 16.18.20.26-27 : on apprend qu’un petit-fils de Lévi, Amram, « prit pour femme Yokébed sa tante : elle lui donna pour fils Aaron et Moïse ». « Ce sont là Aaron et Moïse, à qui le Seigneur dit : Faites sortir d’Egypte les Israélites. » Le livre des Nombres complète (Nb 26,59) : « Le nom de la femme d’Amram était Yokébed, fille de Lévi ; elle était née de Lévi en Egypte ; elle donna à Amram Aaron, Moïse et Miriam leur sœur ».
Voici donc la fratrie au complet : AARON, MOÏSE ET MIRIAM, inséparable trio tout au long de la marche du peuple dans le désert après la sortie d’Egypte, qui est racontée dans deux livres de la Bible, l’Exode et les Nombres. Une mention de ce trio est encore faite dans le livre de Michée, qui rapporte les paroles de ce prophète du 8 ème siècle avant Jésus-Christ : « Mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je fatigué ? Réponds-moi ! Car je t’ai fait monter d’Egypte, je t’ai libéré de la maison des esclaves, et j’ai envoyé en avant de toi Moïse, Aaron et Miriam » (Mi 6,3-4)

Après la sortie d’Egypte, et le don de la Loi au Sinaï, il faut organiser le peuple, devenu très nombreux. La tribu de Lévi fut entièrement consacrée au service du culte du Seigneur, YHWH.
Nombres 3, 5-7 : « Le Seigneur dit à Moïse : Présente la tribu de Lévi ; tu la mettras à la disposition d’Aaron le prêtre (le cohen), pour qu’elle l’assiste. Ils assureront le service pour lui et pour toute la communauté devant la tente de la Rencontre. » Le livre des Chroniques, plus tardif, précise la prêtrise d’Aaron et de ses descendants : « Aaron fut séparé pour être consacré comme très sacré, lui et ses fils, pour toujours, afin d’offrir de l’encens devant le Seigneur, d’officier pour lui et de prononcer les bénédictions en son nom, pour toujours. » (1 Ch 23,13).
Les fils d’Aaron eurent au total vingt-quatre fils, qui constituèrent les vingt-quatre classes de prêtres. Les prêtres prenaient leur service à tour de rôle, en suivant l’ordre des classes. La classe d’Abiya, dont Zacharie fait partie, est la huitième classe (1 Ch 24,1-19). Les chapitres 25 et 26 du premier livre des Chroniques décrivent les tâches des autres lévites à l’époque du premier Temple de Jérusalem, bien après l’installation des Israélites dans le pays de Canaan (la terre promise).
Moïse, lévite comme son frère et sa sœur, n’est pas un prêtre, c’est « l’homme de Dieu » (1 Ch23,14), c’est-à-dire le prophète.
Et Miriam leur sœur est « la prophétesse » (Exode 15,20).

Voici donc d’où vient la famille de Marie de Nazareth. Elle est, comme sa parente Elisabeth, fille de prêtre et peut être épousée soit par un prêtre, et c’est le cas d’Elisabeth, soit par un homme d’une autre tribu, auquel cas son fils ne sera pas un cohen (un prêtre) car c’est le père et non la mère, qui donne l’appartenance à la tribu. Joseph, son époux, est de la tribu de Juda, un descendant du roi David et c’est ainsi que Jésus sera identifié par ses contemporains.

Dans un prochain volet, nous nous intéresserons à Miriam, la première « Marie » de la Bible.

Geneviève
13-05-2020