Célébrations des messes
Après cet été 2020, les mesures sanitaires sont toujours d'actualité.
Paroisse Saint Louis
Communauté des Enfants de Padre PIO : Facebook @ceppchoisy
Paroisse Saint Leu Saint Gilles : YouTube @saintleusaintgillesthiais
  • SAMEDI SAINT – VIGILE PASCALE

    L’Église invite à se tenir dans la prière confiante, dans l’attente de la résurrection du Seigneur. La liturgie des heures (disponible sur le site https://www.aelf.org/ ) peut permettre de s’unir avec toute l’Église dans une même espérance.

    VIGILE PASCALE

    Il sera bon de préparer, dans la pièce où l’on fera la Vigile, un lieu qui accueillera une icône ou une image de la résurrection du Christ.
    La veillée comporte les quatre grands moments de la Vigile pascale : la lumière, la Parole de Dieu, la mémoire du baptême, l’action de grâce. Il serait souhaitable de conserver cette structure. Si on le désire, on pourra ajouter, après la profession de foi, une prière universelle spontanée.

    Ouverture liturgique
    La célébration commence par un court temps de silence pour se mettre en présence du Seigneur. Puis on fait le signe de la croix.

    • La Lumière
    En communion avec les autres chrétiens, on dépose une bougie allumée à la fenêtre.

    Celui qui préside dit la prière suivante :

    Sois béni, Seigneur notre Dieu.

    Tu as donné aux hommes la clarté de la vraie lumière

    En leur envoyant ton Fils Jésus.

    Que cette lumière qui brille à notre fenêtre en cette nuit de Pâques

    Fasse de nous des foyers de lumière au coeur du monde.

    Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

    Amen.

    On peut alors prendre un chant, par exemple :

    Joyeuse lumière (SYLC1 NC 1 -D Bourgeois/JF Revel/A Gouzes)

    Écouter la Parole
    La Vigile pascale propose 7 lectures. Elles nous redisent ce que notre baptême, dont nous faisons mémoire en cette nuit, fait de chacun de nous. Il serait souhaitable de lire les 7 textes. Cependant, en fonction de la situation, on en retiendra au moins deux, dont Ex 14, 15 – 15, 1a, avant l’épître et
    l’Évangile. Après chaque lecture, on pourra chanter le psaume, le lire. Les psaumes peuvent se trouver dans le missel des dimanches, sur https://www.aelf.org/ AELF.org ou écouter un peu de musique (Proposition en ligne sur le site https://liturgie.catholique.fr/ liturgie.catholique.fr).

    On pourra, si on le souhaite, rajouter une bougie allumée après chaque lecture.


    Première lecture (Gn 1, 1-2,2)

    Le récit de la création nous rappelle que la parole de Dieu est au commencement de tout. Sans elle, il n’y a que le néant. Le baptisé est celui qui reçoit la Parole comme une promesse dont témoigne la création, promesse accomplie dans la Résurrection du Christ et qui fait de chaque baptisé une créature nouvelle.

    Ps 103 : Ô Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre
    Ou Ps 32 : Toute la terre, Seigneur, est remplie de ton amour

    Deuxième lecture (Gn 22, 1-18)

    Le sacrifice d’Isaac nous met face à un Dieu qui n’abandonne jamais ceux qui mettent en Lui leur confiance. Le baptisé est l’être d’une espérance fondée sur la foi en la résurrection du Christ. Le baptisé traverse la mort pour vivre de la vie du Ressuscité.

    Ps 15 : Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge

    Troisième lecture (Ex 14, 15-15, 1a)

    L’exode nous fait revivre la naissance d’un peuple nouveau. En traversant la mer, le peuple est sauvé de l’esclavage. En traversant les eaux du baptême, nous faisons, par le Christ, l’expérience de la libération de nos esclavages mortels.

    Cantique de l’Exode 15 : Chantons pour le Seigneur ! Éclatante est sa gloire

    Quatrième lecture (Is 54, 5-14)

    Isaïe nous fait prendre conscience de l’infinie capacité de Dieu à pardonner. Le chrétien est celui qui, dans un monde de haine et de conflits, témoigne de la miséricorde. Il est un être d’action de grâce pour la guérison et le salut donnés.

    Ps 29 : Je t’exalte, Seigneur : tu m’as relevé

    Cinquième lecture (Is 55, 1-11)

    Nous voici face à ce qui caractérise le chrétien : il croit en un Dieu dont la Parole s’est incarnée, en un Dieu qui s’est fait homme au milieu des hommes. Le chrétien est celui que Dieu invite à se rassasier sans cesse de sa Parole, le Christ, Verbe incarné, pour nourrir son espérance et son action.

    Cantique d’Isaïe12 : Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut !


    Sixième lecture : (Ba 3, 9-15. 32-4, 4)

    Le livre de Baruch nous dit que la loi de Dieu n’est pas une contrainte. Elle est une exigence d’amour, un chemin de vie, de sagesse et de joie ; une loi de vie. Le chrétien est un amoureux qui va à la rencontre de Dieu et de ses frères, sur un chemin donné, et balisé par la Parole.

    Ps 18B : Seigneur, tu as les paroles de vie éternelle

    Septième lecture (Ez 16-17a. 18-28)

    Ezéchiel nous rappelle que Dieu est fidèle à l’Alliance. Le chrétien, malgré le péché, la solitude et les incompréhensions, renonce aux idoles pour aimer Dieu par-dessus tout.
    Face à la merveille d’un Dieu qui se donne dans son Fils, le chrétien rend grâce.

    Ps 41 : Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche,
    toi, mon Dieu

    Ou Ps 50 : Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu

    Épître de Paul aux Romains (Ro 6, 3b-11)

    Saint Paul met en valeur l’affirmation centrale de la foi chrétienne : « Ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; sur lui, mort n’a plus aucun pouvoir ». Ainsi, il renvoie au cœur de la foi de l’Église dans laquelle nous sommes baptisés. Il éclaire le sens du baptême à la lumière du mystère pascal et appelle chaque baptisé à une vie baptismale : « Pensez que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en Jésus Christ ».

    Avant la lecture de l’Évangile, on peut chanter l’acclamation :
    Alléluia (Y43-38 D. Rimaud / H. Schütz)
    Ou Ps 117 avec ses Alléluia (Z117-5, Ed. de l’Emmanuel)

    Lecture de l’Évangile selon saint Matthieu (Mat 28, 1-10)

    La Résurrection de Jésus bouleverse tout. Elle n’est pas qu’un retour à la vie, mais le commencement d’un monde nouveau. Le baptême nous introduit dans ce monde nouveau dont nous avons à témoigner, et qui donne sens à notre vie, à nos engagements.

    À la fin de l’Évangile, on dépose l’icône ou l’image de la Résurrection à l’endroit prévu.

    • La mémoire du baptême
    Après un temps de silence on pourra prier la litanie des Saints, ces baptisés qui nous ont précédés dans la foi dont nous héritons. On peut ajouter quelques noms à la liste des saints, par exemple ceux des patrons de l’Église diocésaine, de l’église paroissiale et des membres de la famille.


    Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié.
    Ô christ, prends pitié. Ô christ, prends pitié.
    Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié.

    Sainte Marie, priez pour nous.
    Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.
    Sainte vierge des vierges, priez pour nous.

    Saints Michel, Gabriel et Raphaël, priez pour nous.
    Saint Jean-Baptiste, priez pour nous.
    Saint Joseph, priez pour nous.

    Saint Pierre et Saint Paul, priez pour nous.
    Saint André, priez pour nous.
    Saint Jean et Saint Jacques, priez pour nous.

    Sainte Marie-Madeleine, priez pour nous.
    Saint Étienne, priez pour nous.
    Saint Ignace d’Antioche, priez pour nous.

    Saint Laurent, priez pour nous.
    Sainte Perpétue et Sainte Félicité, priez pour nous.
    Sainte Agnès, priez pour nous.

    Saint Grégoire, priez pour nous.
    Saint Augustin, priez pour nous.
    Saint Athanase, priez pour nous.

    Saint Basile, priez pour nous.
    Saint Martin de Tours, priez pour nous.
    Saint Benoît, priez pour nous.

    Saint François d’Assise, priez pour nous.
    Saint Dominique, priez pour nous.
    Saint Thomas d’Aquin, priez pour nous.

    Sainte Catherine de Sienne, priez pour nous.
    Saint Ignace de Loyola, priez pour nous.
    Saint François Xavier, priez pour nous.

    Sainte Thérèse d’Avila, priez pour nous.
    Saint Jean de la Croix, priez pour nous.
    Sainte Rose de Lima, priez pour nous.

    Saint Vincent de Paul, priez pour nous.
    Saint Jean-Marie Vianney, priez pour nous.
    Sainte Bernadette Soubirous, priez pour nous.

    Saint Jean Bosco, priez pour nous.
    Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, priez pour nous.
    Saint Louis de France, priez pour nous.

    Vous tous, saints et saintes de Dieu, priez pour nous.

    Cette foi dont nous avons hérité, nous la proclamons en disant ensemble la profession de foi.

    Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
    créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,
    Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
    le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
    Il est Dieu, né de Dieu,
    lumière, née de la lumière,
    vrai Dieu, né du vrai Dieu
    Engendré non pas créé,
    de même nature que le Père ;
    et par lui tout a été fait.
    Pour nous les hommes, et pour notre salut,
    il descendit du ciel;
    Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
    Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
    Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
    Il ressuscita le troisième jour,
    conformément aux Écritures, et il monta au ciel;
    il est assis à la droite du Père.
    Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts
    et son règne n’aura pas de fin.
    Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
    il procède du Père et du Fils.
    Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire;
    il a parlé par les prophètes.

    Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
    Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
    J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

    Amen

    • L’Action de grâce
    Nous pouvons ensuite rendre grâce au Père par la prière suivante qui introduira au Notre Père :

    C’est pour te rendre grâce, Dieu Notre Père,


    Que nous élevons notre cœur et le tournons vers toi.

    En cette nuit où nous faisons mémoire


    Du jour où tu commenças la création de notre monde,

    Nous te bénissons d’être la source de toute vie.
    Alléluia, Alléluia.

    C’est aussi en cette nuit que tu as relevé Jésus d’entre les morts.


    Il avait pris notre existence et l’avait prise jusqu’à la croix.
    Tu ne pouvais laisser ton Fils au tombeau et tu l’as ressuscité.

    En lui, tu as fait passer la création au-delà de la mort et nous te rendons grâce.
    Alléluia, Alléluia.


    Avec Jésus, ton Fils, ressuscité,

    Nous te louons et nous te bénissons

    Et nous annonçons le jour où tu feras passer notre monde

    Dans l’éternelle nouveauté de ton Royaume

    Alléluia, Alléluia.

    Comme lui-même nous l’a appris et remplis de la joie de la Résurrection,
    nous osons te dire :

    Notre Père…

    Si des enfants sont présents, on pourra conclure le temps de prière par la bénédiction suivante qu’un des parents pourra prononcer et que l’on mettra au pluriel, selon les circonstances.

    Seigneur Jésus, tu as dit » :

    « Laissez venir à moi les enfants,
    Car le Royaume des cieux est à eux
    Et à ceux qui leur ressemblent ».

    Tu as imposé les mains sur les enfants et tu les as bénis.

    Béni aussi notre (nos) enfant(s) …………………………..

    À son baptême, tu l’as appelé par son nom

    Et il est devenu en toi enfant de Dieu.

    Envoie ton ange pour l’accompagner et le garder de tout faux pas.
    Qu’il trouve toujours dans notre famille l’aide dont il a besoin

    Pour devenir adulte et vrai chrétien.

    .… que la bénédiction de Dieu, Père, Fils et Saint Esprit

    Descende sur toi et sur nous tous
    Et y demeure toujours.

    Amen.

    On pourra terminer en chantant « Alléluia » ou un chant de louange pascale

    NB Si une personne est seule à prier, elle pourra conclure par la bénédiction suivante :

    Père très saint, tu as ressuscité Jésus d’entre les morts.

    Que ta bénédiction me fasse renaître à ta propre vie.

    Qu’elle me fasse reconnaître en Jésus mon Seigneur et mon Dieu.
    Qu’elle redonne sens à ma vie

    Et remplisse mon cœur de ta paix en ces temps troublés,


    Qu’elle répande sur moi le souffle de ton Esprit,

    Et me fasse témoigner de ton amour pour le monde.

    Je te le demande, par Jésus, le Christ, notre Seigneur ».
    Amen.

    Textes proposés par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle – SNPLS
    58 Avenue de Breteuil – 75007 PARIS
    01 72 36 69 35 – snpls@cef.fr